London Underground


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Paul Renner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Paul Renner
Metropolitan Police

Parti politique : Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD)
Résumé de ma vie :










Aventures vécues : 49
Age : 34
Résidence : Loge au The Grantham Victoria 5ème étages
Profession/étude : Inspecteur à la brigade autoroutière (Autobahnpolizei)
Situation familiale : Célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Paul Renner 4th Septembre 2018, 08:41

Paul Renner ♦️ 34 ans (20.01.1984) ♦️ Célibataire ♦️ Allemand ♦️ Inspecteur à la brigade autoroutièrePaul a une émotivité en dent de scie, avec des « hauts » délirants et des « bas » déprimants. Il est à la fois très sensible et nerveux. Liée à son émotivité Paul est susceptible et très sensible à l'échec. Tout en ayant un esprit assez ouvert, Paul a quand même tendance à croire et comprendre que ce qu'il voit. Avant tout homme de rencontre : Paul est attentifs à la vie, à l'autre, ses besoins ne sont pas immédiats et violents. C'est au fil des événements que le désir va se créer. Néanmoins sa sexualité, comme le reste dépendra de l'environnement, de ses états d'âme même si il est quelque peu coureur de jupon. La dualité de son caractère ressort : c'est-à-dire que Paul veut être indépendant, libre, mais tout en possédant un refuge pour les temps difficiles. Bien souvent il s'agit de sa famille chez qui il retrouve tendresse et sécurité. Orgueilleux, il supporte mal les comparaisons et est susceptible. Pas toujours évident de le suivre, une moralité de circonstance, une volonté à éclipses, peuvent parfois compromettre sa réussite.
Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Ma vie est fade. Et plus le temps passe, plus tu uses de menaces. Moins tu caches tes vices et tes caprices. Et même à moi tu m'en parles, de ces jardins secrets que tu visites avant de forcer le mien. De toutes ces femmes que tu fréquentes et auxquelles je devrais ressembler. Parce qu'elles sont jeunes et belles. Seins ronds. Minceur. Cheveux parfaits. Jolis vêtements. Générosité. Lèvres gonflées. Regards brûlants. Tenues osées. Malice dans le regard. Désir. Plaisir. Amour. Tant de mots que tu sais si bien dire, avec tant de motivation, quand c'est pour me blesser. Tu étais l'homme avec qui je devais vivre ma vie. Tu es l'homme avec qui je vis un cauchemar. Et si avant tu m'offrais des fleurs pour te faire pardonner, maintenant j'ai ta carte bancaire pour me réconforter. Tes égards, je ne les ai plus.Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Oh non. Au grand jamais tu ne m'as frappée. Au grand jamais tu ne m'as cognée. Parce que la violence physique c'est pour les faibles et les lâches. T'y préfères la brutalité des mots. Ceux qui arrachent le cœur sans le moindre toucher. Elle ne laisse pas de preuve. Et les stigmates sont portés sur les sentiments. Tu préfères me saigner de l'intérieur. Et ne jamais me laisser m'envoler. Parce que me tenir entre tes griffes c'est te faire te sentir fort. Puissant. Un véritable dieu.

Mais bébé tu sais, tout c'que t'es, c'est un enfoiré.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Paul Renner
Metropolitan Police

Parti politique : Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD)
Résumé de ma vie :










Aventures vécues : 49
Age : 34
Résidence : Loge au The Grantham Victoria 5ème étages
Profession/étude : Inspecteur à la brigade autoroutière (Autobahnpolizei)
Situation familiale : Célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Paul Renner 4th Septembre 2018, 08:44

Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Ma vie est fade. Et plus le temps passe, plus tu uses de menaces. Moins tu caches tes vices et tes caprices. Et même à moi tu m'en parles, de ces jardins secrets que tu visites avant de forcer le mien. De toutes ces femmes que tu fréquentes et auxquelles je devrais ressembler. Parce qu'elles sont jeunes et belles. Seins ronds. Minceur. Cheveux parfaits. Jolis vêtements. Générosité. Lèvres gonflées. Regards brûlants. Tenues osées. Malice dans le regard. Désir. Plaisir. Amour. Tant de mots que tu sais si bien dire, avec tant de motivation, quand c'est pour me blesser. Tu étais l'homme avec qui je devais vivre ma vie. Tu es l'homme avec qui je vis un cauchemar. Et si avant tu m'offrais des fleurs pour te faire pardonner, maintenant j'ai ta carte bancaire pour me réconforter. Tes égards, je ne les ai plus.Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Oh non. Au grand jamais tu ne m'as frappée. Au grand jamais tu ne m'as cognée. Parce que la violence physique c'est pour les faibles et les lâches. T'y préfères la brutalité des mots. Ceux qui arrachent le cœur sans le moindre toucher. Elle ne laisse pas de preuve. Et les stigmates sont portés sur les sentiments. Tu préfères me saigner de l'intérieur. Et ne jamais me laisser m'envoler. Parce que me tenir entre tes griffes c'est te faire te sentir fort. Puissant. Un véritable dieu.

Mais bébé tu sais, tout c'que t'es, c'est un enfoiré.

Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Ma vie est fade. Et plus le temps passe, plus tu uses de menaces. Moins tu caches tes vices et tes caprices. Et même à moi tu m'en parles, de ces jardins secrets que tu visites avant de forcer le mien. De toutes ces femmes que tu fréquentes et auxquelles je devrais ressembler. Parce qu'elles sont jeunes et belles. Seins ronds. Minceur. Cheveux parfaits. Jolis vêtements. Générosité. Lèvres gonflées. Regards brûlants. Tenues osées. Malice dans le regard. Désir. Plaisir. Amour. Tant de mots que tu sais si bien dire, avec tant de motivation, quand c'est pour me blesser. Tu étais l'homme avec qui je devais vivre ma vie. Tu es l'homme avec qui je vis un cauchemar. Et si avant tu m'offrais des fleurs pour te faire pardonner, maintenant j'ai ta carte bancaire pour me réconforter. Tes égards, je ne les ai plus.Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Oh non. Au grand jamais tu ne m'as frappée. Au grand jamais tu ne m'as cognée. Parce que la violence physique c'est pour les faibles et les lâches. T'y préfères la brutalité des mots. Ceux qui arrachent le cœur sans le moindre toucher. Elle ne laisse pas de preuve. Et les stigmates sont portés sur les sentiments. Tu préfères me saigner de l'intérieur. Et ne jamais me laisser m'envoler. Parce que me tenir entre tes griffes c'est te faire te sentir fort. Puissant. Un véritable dieu.

Mais bébé tu sais, tout c'que t'es, c'est un enfoiré.

Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Ma vie est fade. Et plus le temps passe, plus tu uses de menaces. Moins tu caches tes vices et tes caprices. Et même à moi tu m'en parles, de ces jardins secrets que tu visites avant de forcer le mien. De toutes ces femmes que tu fréquentes et auxquelles je devrais ressembler. Parce qu'elles sont jeunes et belles. Seins ronds. Minceur. Cheveux parfaits. Jolis vêtements. Générosité. Lèvres gonflées. Regards brûlants. Tenues osées. Malice dans le regard. Désir. Plaisir. Amour. Tant de mots que tu sais si bien dire, avec tant de motivation, quand c'est pour me blesser. Tu étais l'homme avec qui je devais vivre ma vie. Tu es l'homme avec qui je vis un cauchemar. Et si avant tu m'offrais des fleurs pour te faire pardonner, maintenant j'ai ta carte bancaire pour me réconforter. Tes égards, je ne les ai plus.Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Oh non. Au grand jamais tu ne m'as frappée. Au grand jamais tu ne m'as cognée. Parce que la violence physique c'est pour les faibles et les lâches. T'y préfères la brutalité des mots. Ceux qui arrachent le cœur sans le moindre toucher. Elle ne laisse pas de preuve. Et les stigmates sont portés sur les sentiments. Tu préfères me saigner de l'intérieur. Et ne jamais me laisser m'envoler. Parce que me tenir entre tes griffes c'est te faire te sentir fort. Puissant. Un véritable dieu.

Mais bébé tu sais, tout c'que t'es, c'est un enfoiré.

Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Ma vie est fade. Et plus le temps passe, plus tu uses de menaces. Moins tu caches tes vices et tes caprices. Et même à moi tu m'en parles, de ces jardins secrets que tu visites avant de forcer le mien. De toutes ces femmes que tu fréquentes et auxquelles je devrais ressembler. Parce qu'elles sont jeunes et belles. Seins ronds. Minceur. Cheveux parfaits. Jolis vêtements. Générosité. Lèvres gonflées. Regards brûlants. Tenues osées. Malice dans le regard. Désir. Plaisir. Amour. Tant de mots que tu sais si bien dire, avec tant de motivation, quand c'est pour me blesser. Tu étais l'homme avec qui je devais vivre ma vie. Tu es l'homme avec qui je vis un cauchemar. Et si avant tu m'offrais des fleurs pour te faire pardonner, maintenant j'ai ta carte bancaire pour me réconforter. Tes égards, je ne les ai plus.Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Oh non. Au grand jamais tu ne m'as frappée. Au grand jamais tu ne m'as cognée. Parce que la violence physique c'est pour les faibles et les lâches. T'y préfères la brutalité des mots. Ceux qui arrachent le cœur sans le moindre toucher. Elle ne laisse pas de preuve. Et les stigmates sont portés sur les sentiments. Tu préfères me saigner de l'intérieur. Et ne jamais me laisser m'envoler. Parce que me tenir entre tes griffes c'est te faire te sentir fort. Puissant. Un véritable dieu.

Mais bébé tu sais, tout c'que t'es, c'est un enfoiré.

Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Ma vie est fade. Et plus le temps passe, plus tu uses de menaces. Moins tu caches tes vices et tes caprices. Et même à moi tu m'en parles, de ces jardins secrets que tu visites avant de forcer le mien. De toutes ces femmes que tu fréquentes et auxquelles je devrais ressembler. Parce qu'elles sont jeunes et belles. Seins ronds. Minceur. Cheveux parfaits. Jolis vêtements. Générosité. Lèvres gonflées. Regards brûlants. Tenues osées. Malice dans le regard. Désir. Plaisir. Amour. Tant de mots que tu sais si bien dire, avec tant de motivation, quand c'est pour me blesser. Tu étais l'homme avec qui je devais vivre ma vie. Tu es l'homme avec qui je vis un cauchemar. Et si avant tu m'offrais des fleurs pour te faire pardonner, maintenant j'ai ta carte bancaire pour me réconforter. Tes égards, je ne les ai plus.Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Oh non. Au grand jamais tu ne m'as frappée. Au grand jamais tu ne m'as cognée. Parce que la violence physique c'est pour les faibles et les lâches. T'y préfères la brutalité des mots. Ceux qui arrachent le cœur sans le moindre toucher. Elle ne laisse pas de preuve. Et les stigmates sont portés sur les sentiments. Tu préfères me saigner de l'intérieur. Et ne jamais me laisser m'envoler. Parce que me tenir entre tes griffes c'est te faire te sentir fort. Puissant. Un véritable dieu.

Mais bébé tu sais, tout c'que t'es, c'est un enfoiré.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Paul Renner
Metropolitan Police

Parti politique : Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD)
Résumé de ma vie :










Aventures vécues : 49
Age : 34
Résidence : Loge au The Grantham Victoria 5ème étages
Profession/étude : Inspecteur à la brigade autoroutière (Autobahnpolizei)
Situation familiale : Célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Paul Renner 4th Septembre 2018, 08:44

Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Ma vie est fade. Et plus le temps passe, plus tu uses de menaces. Moins tu caches tes vices et tes caprices. Et même à moi tu m'en parles, de ces jardins secrets que tu visites avant de forcer le mien. De toutes ces femmes que tu fréquentes et auxquelles je devrais ressembler. Parce qu'elles sont jeunes et belles. Seins ronds. Minceur. Cheveux parfaits. Jolis vêtements. Générosité. Lèvres gonflées. Regards brûlants. Tenues osées. Malice dans le regard. Désir. Plaisir. Amour. Tant de mots que tu sais si bien dire, avec tant de motivation, quand c'est pour me blesser. Tu étais l'homme avec qui je devais vivre ma vie. Tu es l'homme avec qui je vis un cauchemar. Et si avant tu m'offrais des fleurs pour te faire pardonner, maintenant j'ai ta carte bancaire pour me réconforter. Tes égards, je ne les ai plus.Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Oh non. Au grand jamais tu ne m'as frappée. Au grand jamais tu ne m'as cognée. Parce que la violence physique c'est pour les faibles et les lâches. T'y préfères la brutalité des mots. Ceux qui arrachent le cœur sans le moindre toucher. Elle ne laisse pas de preuve. Et les stigmates sont portés sur les sentiments. Tu préfères me saigner de l'intérieur. Et ne jamais me laisser m'envoler. Parce que me tenir entre tes griffes c'est te faire te sentir fort. Puissant. Un véritable dieu.

Mais bébé tu sais, tout c'que t'es, c'est un enfoiré.

Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Ma vie est fade. Et plus le temps passe, plus tu uses de menaces. Moins tu caches tes vices et tes caprices. Et même à moi tu m'en parles, de ces jardins secrets que tu visites avant de forcer le mien. De toutes ces femmes que tu fréquentes et auxquelles je devrais ressembler. Parce qu'elles sont jeunes et belles. Seins ronds. Minceur. Cheveux parfaits. Jolis vêtements. Générosité. Lèvres gonflées. Regards brûlants. Tenues osées. Malice dans le regard. Désir. Plaisir. Amour. Tant de mots que tu sais si bien dire, avec tant de motivation, quand c'est pour me blesser. Tu étais l'homme avec qui je devais vivre ma vie. Tu es l'homme avec qui je vis un cauchemar. Et si avant tu m'offrais des fleurs pour te faire pardonner, maintenant j'ai ta carte bancaire pour me réconforter. Tes égards, je ne les ai plus.Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Oh non. Au grand jamais tu ne m'as frappée. Au grand jamais tu ne m'as cognée. Parce que la violence physique c'est pour les faibles et les lâches. T'y préfères la brutalité des mots. Ceux qui arrachent le cœur sans le moindre toucher. Elle ne laisse pas de preuve. Et les stigmates sont portés sur les sentiments. Tu préfères me saigner de l'intérieur. Et ne jamais me laisser m'envoler. Parce que me tenir entre tes griffes c'est te faire te sentir fort. Puissant. Un véritable dieu.

Mais bébé tu sais, tout c'que t'es, c'est un enfoiré.

Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Ma vie est fade. Et plus le temps passe, plus tu uses de menaces. Moins tu caches tes vices et tes caprices. Et même à moi tu m'en parles, de ces jardins secrets que tu visites avant de forcer le mien. De toutes ces femmes que tu fréquentes et auxquelles je devrais ressembler. Parce qu'elles sont jeunes et belles. Seins ronds. Minceur. Cheveux parfaits. Jolis vêtements. Générosité. Lèvres gonflées. Regards brûlants. Tenues osées. Malice dans le regard. Désir. Plaisir. Amour. Tant de mots que tu sais si bien dire, avec tant de motivation, quand c'est pour me blesser. Tu étais l'homme avec qui je devais vivre ma vie. Tu es l'homme avec qui je vis un cauchemar. Et si avant tu m'offrais des fleurs pour te faire pardonner, maintenant j'ai ta carte bancaire pour me réconforter. Tes égards, je ne les ai plus.Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Oh non. Au grand jamais tu ne m'as frappée. Au grand jamais tu ne m'as cognée. Parce que la violence physique c'est pour les faibles et les lâches. T'y préfères la brutalité des mots. Ceux qui arrachent le cœur sans le moindre toucher. Elle ne laisse pas de preuve. Et les stigmates sont portés sur les sentiments. Tu préfères me saigner de l'intérieur. Et ne jamais me laisser m'envoler. Parce que me tenir entre tes griffes c'est te faire te sentir fort. Puissant. Un véritable dieu.

Mais bébé tu sais, tout c'que t'es, c'est un enfoiré.

Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Ma vie est fade. Et plus le temps passe, plus tu uses de menaces. Moins tu caches tes vices et tes caprices. Et même à moi tu m'en parles, de ces jardins secrets que tu visites avant de forcer le mien. De toutes ces femmes que tu fréquentes et auxquelles je devrais ressembler. Parce qu'elles sont jeunes et belles. Seins ronds. Minceur. Cheveux parfaits. Jolis vêtements. Générosité. Lèvres gonflées. Regards brûlants. Tenues osées. Malice dans le regard. Désir. Plaisir. Amour. Tant de mots que tu sais si bien dire, avec tant de motivation, quand c'est pour me blesser. Tu étais l'homme avec qui je devais vivre ma vie. Tu es l'homme avec qui je vis un cauchemar. Et si avant tu m'offrais des fleurs pour te faire pardonner, maintenant j'ai ta carte bancaire pour me réconforter. Tes égards, je ne les ai plus.Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Oh non. Au grand jamais tu ne m'as frappée. Au grand jamais tu ne m'as cognée. Parce que la violence physique c'est pour les faibles et les lâches. T'y préfères la brutalité des mots. Ceux qui arrachent le cœur sans le moindre toucher. Elle ne laisse pas de preuve. Et les stigmates sont portés sur les sentiments. Tu préfères me saigner de l'intérieur. Et ne jamais me laisser m'envoler. Parce que me tenir entre tes griffes c'est te faire te sentir fort. Puissant. Un véritable dieu.

Mais bébé tu sais, tout c'que t'es, c'est un enfoiré.

Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Ma vie est fade. Et plus le temps passe, plus tu uses de menaces. Moins tu caches tes vices et tes caprices. Et même à moi tu m'en parles, de ces jardins secrets que tu visites avant de forcer le mien. De toutes ces femmes que tu fréquentes et auxquelles je devrais ressembler. Parce qu'elles sont jeunes et belles. Seins ronds. Minceur. Cheveux parfaits. Jolis vêtements. Générosité. Lèvres gonflées. Regards brûlants. Tenues osées. Malice dans le regard. Désir. Plaisir. Amour. Tant de mots que tu sais si bien dire, avec tant de motivation, quand c'est pour me blesser. Tu étais l'homme avec qui je devais vivre ma vie. Tu es l'homme avec qui je vis un cauchemar. Et si avant tu m'offrais des fleurs pour te faire pardonner, maintenant j'ai ta carte bancaire pour me réconforter. Tes égards, je ne les ai plus.Prénom NomIntitulé du lien ♦️ Oh non. Au grand jamais tu ne m'as frappée. Au grand jamais tu ne m'as cognée. Parce que la violence physique c'est pour les faibles et les lâches. T'y préfères la brutalité des mots. Ceux qui arrachent le cœur sans le moindre toucher. Elle ne laisse pas de preuve. Et les stigmates sont portés sur les sentiments. Tu préfères me saigner de l'intérieur. Et ne jamais me laisser m'envoler. Parce que me tenir entre tes griffes c'est te faire te sentir fort. Puissant. Un véritable dieu.

Mais bébé tu sais, tout c'que t'es, c'est un enfoiré.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Paul Renner
Metropolitan Police

Parti politique : Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD)
Résumé de ma vie :










Aventures vécues : 49
Age : 34
Résidence : Loge au The Grantham Victoria 5ème étages
Profession/étude : Inspecteur à la brigade autoroutière (Autobahnpolizei)
Situation familiale : Célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Paul Renner 4th Septembre 2018, 08:45

Fiche ouverte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Paul Renner

Revenir en haut Aller en bas

Paul Renner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Paul Magloire un président qui avait de l'envergure, un leader de fort calibre
» Vent de panique au Collège St-Paul (koté sa pralé mezanmi)
» Evans Paul dans la tourmente: les deputés parlent...
» Quand Paul Raymond bombarde le pouvoir et l’opposition
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Underground :: Administration :: Gestion du personnage :: ● Les Liens-